** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

ISOREFLECTEUR

- La partie la plus difficilement isolable d'une maison est sans conteste les parties rampantes sous toitures. Le plafond en suivant la pente du toit est parallèle au prolongement de la toiture.

- Cette particularité, en l'absence de combles, rend l'espace disponible pour l'isolant insuffisante pour respecter la norme R8, soit entre 30 et 35 cm d'épaisseur selon les isolants.

- La pratique courante consiste à utiliser des plaques de polystyrène de 10 cm, soit un R de 2,5. Le rampant débute au point le plus haut de la bâtisse, point de stockage de la chaleur avec une faible résistance thermique.

- Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment reconnaît l'utilisation des iso réflecteurs comme étant des compléments d'isolation. Cependant ils affirment qu'un fabriquant français propose un produit qu'ils ont testé à un R de 5,25, un exploit, agrée et confirmé par l'ensemble des acteurs du marché : assureurs, éco-financement, DTU…

- Idéal pour être appliquer sous les liteaux ou directement entre les panes, un faux plafond en placo vient ensuite se plaquer sous l'iso réflecteur. Le procédé ainsi posé demande une épaisseur totale de seulement 6 cm.

** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

Le procédé réclame cependant un savoir faire afin de bénéficier pleinement de toute son efficacité

** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

Valid HTML 4.01 Transitional CSS Valide !